Graniglia ancienne

La graniglia:

origine et évolution d’un matériau

L’origine de la graniglia est plus ancienne de ce que l’on pourrait croire.

Ce que l’on appelle aujourd’hui graniglia, ou « terrazzo alla veneziana » en italien, est un matériau qui était utilisé depuis l’Antiquité grecque. Sa notoriété est également arrivée en Italie à travers l’Empire romain.

Initialement, il ne s’agissait que de terre cuite broyée, qui pouvait provenir de démolitions ou de déchets de fabrication, et qui mélangée à un liant à la chaux, constituait un agrégat plutôt solide et éclectique.

L’insertion successive de petits grains de marbre dans la pâte est probablement due à des raisons purement esthétiques. Au fil du temps, la graniglia s’est fait apprécier grâce à sa durabilité et à sa résistance à l’usure, qui l’ont conduit à être un des matériaux les plus utilisés pour le sol.

recupero_storico_03

recupero_storico_04

L’utilisation de la graniglia devient prépondérante au XIXe s., et c’est justement pendant cette période que le concept de la graniglia ancienne revient en auge et se consolide dans l’imaginaire.

Sa caractéristique principale sera l’utilisation d’une plus grosse granulométrie et des tesselles à bords irréguliers.

Puis au début du XXe s., le grain utilisé devint plus fin et les bords deviennent réguliers pour s’adapter aux décors du style liberty.

La graniglia a eu une diffusion liée principalement aux styles décoratifs de l’architecture européenne et pas seulement, et en Italie il est également lié à l’architecture résidentielle des années 50 et 60 qui privilégiait ce matériau pour le sol d’appartements et de villas, justement en raison de ses particularités décoratives et de durée.

Au cours des siècles, la production du matériau n’a pas beaucoup changé, parfois la chaux hydraulique est encore utilisée en tant que liant, même si aujourd’hui on lui préfère le ciment Portland à retrait contrôlé qui réduit les temps pour obtenir le résultat final.

Successivement, pour des raisons d’économie de production, les formats des moules ont été standardisés, le plus diffus étant le 20×20 cm, au point d’en avoir considérablement augmenté la diffusion.

Aujourd’hui, la graniglia reste « ancienne » uniquement parce que ce matériau s’inspire de la tradition, car la recherche et les nouveaux matériaux l’ont remarquablement amélioré en augmentant ses performances techniques et décoratives.